Quels leviers pour viser le plein emploi des personnes en situation de handicap ?

Image
Quels leviers pour viser le plein emploi des personnes en situation de handicap ?

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap demeure deux fois plus élevé que celui de l’ensemble de la population française.

« A quand le plein emploi pour les personnes en situation de handicap ? » Le thème de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées 2022 fait écho au cap fixé par le gouvernement, à savoir atteindre le plein-emploi, en France, d’ici 2027. Lundi 14 novembre, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a réaffirmé que cet objectif d’un taux de chômage à 5% était « atteignable » d’ici la fin du quinquennat.

« Le bon profil, c’est d’abord la compétence ! »

Malgré un « sentiment de ralentissement, une inquiétude très compréhensible sur la question de l’énergie ou de l’inflation », le marché du travail « continue à créer de l’emploi », a fait valoir le ministre.

Si la route vers le plein emploi de l’ensemble de la population est encore longue, avec un taux de chômage actuel de 7,4%, l’objectif semble encore bien plus lointain pour les travailleurs handicapés. Pour ces derniers, le taux de chômage atteint 13%, soit deux fois plus que pour le reste de la population.

Pour favoriser une insertion durable de ces travailleurs sur le marché du travail, le gouvernement lance une campagne de sensibilisation, #LesCompétencesD’abord. Avec un message simple à destination des employeurs : « Le bon profil, c’est d’abord la compétence ! ». Et divers leviers à actionner.

Améliorer l’accompagnement des chômeurs de longue durée

Le chômage de longue durée touche davantage les personnes en situation de handicap : 59% des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi sont au chômage depuis plus d’un an, contre 48% pour l’ensemble des Français. Le gouvernement mise sur le rapprochement entre Pôle Emploi et Cap emploi pour améliorer l’accompagnement des demandeurs d’emploi handicapés vers le retour à l’emploi.

Développer la formation des personnes en situation de handicap

Le succès de l’apprentissage ne se dément pas, y compris parmi les travailleurs en situation de handicap. On comptait 9 252 apprentis en situation de handicap en 2021, contre 3 544 en 2019. L’Etat souhaite aller encore plus loin grâce aux dispositifs d’incitation à l’embauche de ces profils : fin de la limite d’âge pour être apprenti quand on est en situation de handicap, prime à l’embauche de 4 000 euros pour les employeurs recrutant un apprenti en situation de handicap.

Côté CFA, la mise en place de référents handicap a facilité l’accès des contenus pédagogiques et des centres de formation à tous les apprentis pour leur permettre d’apprendre dans des conditions optimales.

Favoriser les passerelles

L’ouverture des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) au milieu ordinaire constitue également un grand enjeu. Aujourd’hui, moins d’1% des personnes travaillant au sein de ces structures en sortent chaque année pour rejoindre une entreprise adaptée ou ordinaire. Un plan a été lancé, en 2021, pour permettre à ces travailleurs d’intégrer une entreprise ordinaire, avec possibilité de retour dans le cas où cette expérience ne déboucherait pas sur une embauche pérenne.

Lutter contre les préjugés

Les entreprises doivent également se mobiliser pour battre en brèche les idées reçues autour du handicap. Notamment en déployant des actions de sensibilisation montrant que ces collaborateurs ne sont pas moins productifs, plus difficiles à intégrer à un collectif ou plus absents que la moyenne.

Fort heureusement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des programmes d’inclusion, à travers l’action de leurs services RH, RSE ou de leur Mission Handicap. Et cela débute dès le processus de recrutement. Une étude Adecco Group souligne que les offres d’emploi « handi-accueillantes », c’est-à-dire comprenant les termes « handicap », « lutte contre les discriminations » ou « diversité », sont passées de 12% en 2019 à 18% en 2022.

« Pour aller encore plus loin et encourager les candidatures des personnes en situation de handicap, il faut rendre les offres d’emploi encore plus inclusives par l’ajout des informations nécessaires à une personne en situation de handicap pour y postuler comme l’environnement de travail, les conditions d’exercice du poste ou encore l’organisation du travail », précise Johan Titren, directeur diversité et inclusion du groupe Adecco.

 

Lien de l'article : https://www.helloworkplace.fr/leviers-plein-emploi-handicap/